28 Juil

Votre agence immobilière de Chennevières-sur-Marne vous rappelle ce qui influence le montant du loyer !

Certains critères sont à prendre en considération pour fixer le montant d’un loyer : balcon, orientation, étage, ascenseur, concierge, vis-à-vis… Vous êtes propriétaire d’un logement en région parisienne ? Vous avez l’intention de le louer ? Pour de nombreux propriétaires, déterminer le bon niveau de loyer n’est pas une tâche facile … Votre agence immobilière de Chennevières-sur-Marne fait le point et vous révèle quels facteurs clés impactent le montant du loyer.

Les différences de loyer d’un étage à l’autre sont importantes. En particulier les appartements au rez-de-chaussée et au premier étage subissent une très forte décote en comparaison d’un logement similaire en milieu d’étage (-6,8 % et -3,5 % du loyer). A contrario, ce sont les appartements aux derniers étages avec ascenseur qui sont le plus demandés et qui rapportent le plus (+9,0 %). Mais attention à la présence d’un ascenseur, car sans ascenseur, le loyer moyen chute de -5,9 % en moyenne. Par ailleurs, un appartement en duplex se loue en moyenne +3,0 % plus cher qu’un appartement “classique”.

“Les derniers étages sont très recherchés par les locataires pour leur calme et leur luminosité, mais seulement s’ils disposent d’un ascenseur”, explique Gilles Bourcy, cofondateur de Homepilot, la startup fondée en 2017 et qui accompagne les propriétaires de la mise en location à la gestion locative de leur patrimoine.

Un logement dans un immeuble neuf se louera +8,9 % plus cher qu’un logement similaire des années 1900. Les logements construits en pierre de taille se louent également à des prix plus élevés (+3,0 %). Les logements qui se louent le moins bien sont ceux construits entre 1950 et 1990 (-8,1 % en moyenne).

Enfin, ce sont les appartements traversants qui ont les loyers les plus élevés (+2,5 %). A l’inverse, les appartements qui donnent sur rue ou avec un vis-à-vis important subissent une décote moyenne de respectivement -1,5 % et -3,9 %. Les logements avec une exposition Sud ou Ouest sont les plus recherchés et ont les loyers les plus élevés (+3,0 % et +1,5 %) tandis que les locations avec une exposition Nord ou Est ont en moyenne des loyers plus faibles (-2,8 % et -1,0 %).

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée